Pour ceux qui aiment le Temps des Fêtes
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Contes d'Halloween

Aller en bas 
AuteurMessage
Jerrica10
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12706
Age : 43
Localisation : Au pôle nord ! (France)
Votre personnage préféré du temps des fêtes : Père Noël
Votre chanson préféré de Noël : Cold december night par Michael Buble
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Contes d'Halloween   Mer 7 Fév - 12:29

Certes, ce n'est pas tout à fait de saison... mais voici le début de mes contes d'Halloween. Il y en aura 4 en tout accompagnés de chansons connues dont les paroles seront revues à ma sauce.

Voici le 1er conte avec l'introduction. Bonne lecture.

***********************************************

Arriver en chantant Fantômas et en allumant une bougie. Ne pas passer la dernière note. Ouhhhh ! C’est trop haut, je ne peux pas la passer cette note !

Ouhhh, il y en a du monde. Bonjour et soyez les bienvenus dans ma librairie. Chut ! Chut chut chuuuuut ! J’ai entendu du bruit. Ah ! Je sais, c’est le battement d’aile d’une chouette... Si, elle est là-bas. Ne bougez pas. Bonjour mon amie, comment vas-tu ? Je te présente…euh, vous êtes qui au juste ? Les enfants de « nom du village », c’est ça ? Donc je te présente les enfants de « nom du village ». Je vous présente Acacia ma chouette et je suis la bibliothécaire, Madame Frousse, Madame Ernestine Frousse. Vous savez pourquoi je m’appelle comme ça ? Et bien lorsque j’étais plus jeune j’avais peur de tout. Une araignée qui passe, un chat noir dans une ruelle sombre et j’étais effrayée. Mais j’ai changé… grâce à mon amie Maud la magicienne. C’est elle qui m’a appris que les sorcières, les génies et les autres créatures bizarres existent mais qu’ils ne sont pas aussi méchants qu’on pourrait le croire. Ils sont souvent très malicieux et font des vilains tours de temps en temps mais jamais bien graves. Maud, connait bien des secrets et elle m’a raconté des histoires étranges. Je les ai toutes notées dans ce grimoire. La première histoire dont elle m’a parlé, est celle de Diabolo le chat noir et de Lucie la chauve-souris. Voulez-vous que je vous la raconte ?

Diabolo le chat noir et Lucie la chauve-souris :

Et bien voilà, mon amie Maud, comme toutes les magiciennes, a un animal de compagnie. Lequel à votre avis ? Oui, un chat mais pas n’importe lequel. Un chat noir comme le charbon nommé Diabolo. Il avait de grands yeux verts brillants dans la nuit. Lorsqu’il n’était encore qu’un jeune matou, il aimait se coucher près de la cheminée pour se réchauffer et il ronronnait si fort que les murs de la maison en tremblaient légèrement. Il s’amusait souvent à mettre ses pattes dans la soupe tiède qui mijotait le soir dans le chaudron à potion magique.
À la tombée de la nuit, il adorait sortir pour effrayer quelques vieilles dames. Il y réussissait très bien d’ailleurs. Il se postait sur le vieux muret de briques rouges et sautait comme un diable en feulant. Feuuuuuuuuuffff ! Des dizaines de vieilles dames sont parties en courant terrorisées. Ensuite il allait dans la forêt toute proche pour chasser. Et que chassait-il, vous avez une petite idée ? Des souris, oui… mais pas que, car il sautait pour attraper les oiseaux qui n’étaient pas encore couchés et courait après les petits lézards et… les chauves-souris. En avez-vous déjà vu ? Ça ressemble un peu à une souris ordinaire mais avec des ailes, de grandes oreilles et des petites dents pointues comme un vampire. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, même si elles ne sont pas très jolies, ces petites bêtes sont tout à fait adorables. Mais Diabolo ne les aimait pas et essayait par tous les moyens de les attraper. Il lui fallait sauter haut, même très haut pour les saisir en vol.
Lorsqu’il lui arrivait d’en capturer, il les ramenait fièrement comme des trophées chez Maud. Mais mon amie, qui a horreur qu’on fasse du mal aux animaux, le grondait très fort pour qu’il ne recommence pas. Dès qu’il avait le dos tourné, elle redonnait la liberté aux chauves-souris en les relâchant par la fenêtre. Elle en a sauvé des dizaines de cette façon.
Mais un jour tout a changé pour Diabolo… c’était un peu avant la St Valentin, la fête des amoureux. Maud préparait dans son grand chaudron un filtre d’amour pour une jeune dame qui le lui avait commandé. Et notre ami Diabolo eut la bonne idée d’y tremper une patte pensant que c’était de la bonne soupe de légumes. Il se lécha les doigts un à un en trouvant ce goût délicieux. Puis, comme d’habitude, il sortit pour sa chasse nocturne. Et c’est à ce moment là que la potion magique commença à faire effet. Il ne voyait plus les petits animaux comme des proies à dévorer mais comme des amis. Et lorsque Lucie la chauve-souris passa à toute allure dans le ciel juste au-dessus de lui, son cœur se mit à battre fort, très fort et des petits cœurs rouges apparurent dans ses yeux. Vous l’aurez compris, Diabolo venait de tomber amoureux car le filtre d’amour de Maud fonctionnait parfaitement et allait faire effet pour toujours. Diabolo sauta en direction de Lucie :
-Mademoiselle ? Appela-il.
La chauve-souris, très méfiante s’agrippa, la tête en bas, tout en haut d’un grand chêne.
-Que veux-tu minet ? lui répondit-elle.
-Je vous trouve très jolie dans votre robe de velours noir.
La demoiselle qui connaissait bien les vilaines habitudes du chat allait prendre la fuite lorsqu’elle aperçut à la place de ses yeux verts inquiétants et luisants deux jolis cœurs rouges brillants comme des diamants. Elle tendit alors l’oreille et écouta attentivement.
- Mademoiselle, repris Diabolo, voulez-vous m’épouser ?
À ces mots, la surprise fut si grande que Lucie lâcha la branche sur laquelle elle était accrochée et tomba tout droit dans les pattes du matou. Et croyez vous qu’il la mangea ? Non, il l’embrassa (bruit de bisous). Lucie, qui heureusement n’était pas blessée, se mit à rougir sous ses tendres baisers. Elle était émue d’avoir été sauvée mais se demanda toutefois si Diabolo n’était pas devenu fou ! Lorsqu’il l’invita à dîner, elle fit la moue se demandant si elle devait accepter. N’était-ce pas un piège après tout ! Elle réfléchit puis finit par dire oui en se promettant de rester sur ses gardes.  Mais tout se déroula pour le mieux. Au menu : ni frites ni hamburger mais petites graines de fleurs et verre de lait. Après ce charmant repas sous les étoiles, ils décidèrent de se revoir. Ils se donnèrent rendez-vous chaque soir sous le grand chêne. Les mois passèrent et ils apprirent à se connaître. La demoiselle devint fort sensible au charme du chat couleur de charbon. Bientôt elle tomba elle aussi amoureuse et consentit même à se fiancer. Un soir d’octobre alors que les arbres avaient revêtus une belle couleur orangée, ils enfilèrent leurs plus jolies tenues. Lorsque les premières étoiles apparurent dans le ciel, ils se marièrent sous la lune dorée entourés de tous les animaux de la forêt. Ils s’amusèrent et dansèrent toutes la nuit sur des rythmes endiablés. Et depuis ce jour, Diabolo ne fit plus jamais de mal aux chauves-souris ni à personne d’autre d’ailleurs… sauf aux vieilles dames qui passent toujours près de sa maison. Feuuuuffffffff !  

De cette histoire, j’ai fait une chanson. Sur l’air de la Mère Michel. Vous voulez chanter avec moi ?

Le chaton amoureux d’une chauve-souris
(Chanson sur l’air de la Mère Michel)


C’est un chaton noir qui aime une chauve-souris – il lui dit Melle que vous êtes jolie
Merci Mistigri, je vous aime moi aussi – sur un rythme endiablé ils dansèrent toute la nuit
Sur l’air du tralalalala…
Puis le petit chat osa lui demander – Melle belle de nuit voulez-vous m’épouser ?
Oui gentil minet je veux bien me marier – et ils se fiancèrent sous la lune dorée
Sur l’air du tralalalala…
Le petit chat et sa tendre fiancée – après s’être mariés s’aimèrent pour toute la vie
Et de jolis bébés appelés des chats-souris – sont venus égayés les jours de nos amis
Sur l’air du tralalalala…
Sur l’air du tralalalala…

_________________
Ma définition du Père Noël : Symbole d'amour et de partage, il est la joie et la bonté. Généreux, il apporte la magie dans nos vies parfois troublées. Il nous empêche de grandir trop vite et nous donne l'émerveillement. Il représente l'amour que les parents portent à leurs enfants. Pour moi, pas de Père Noël commercial mais un vendeur de rêves, pas un mensonge, mais la féérie qui nous construit.
Daisypath Christmas tickers


Dernière édition par Jerrica10 le Sam 7 Avr - 12:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
MamanRej
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10515
Age : 61
Localisation : Gaspésie-Québec
Votre personnage préféré du temps des fêtes : Le père Noël
Votre chanson préféré de Noël : Holly Jolly Christmas de Michael Bublé
Date d'inscription : 06/11/2008

MessageSujet: Re: Contes d'Halloween   Mer 7 Fév - 15:24

Je le lirai assurément et super d'y ajouter une chanson de ta composition.

_________________


Citation: Celui qui n'a pas Noël dans le coeur ne le trouvera jamais au pied d'un arbre! de Roy Lemon Smith









Revenir en haut Aller en bas
Jerrica10
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12706
Age : 43
Localisation : Au pôle nord ! (France)
Votre personnage préféré du temps des fêtes : Père Noël
Votre chanson préféré de Noël : Cold december night par Michael Buble
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Contes d'Halloween   Jeu 8 Fév - 2:51

clindoeil

_________________
Ma définition du Père Noël : Symbole d'amour et de partage, il est la joie et la bonté. Généreux, il apporte la magie dans nos vies parfois troublées. Il nous empêche de grandir trop vite et nous donne l'émerveillement. Il représente l'amour que les parents portent à leurs enfants. Pour moi, pas de Père Noël commercial mais un vendeur de rêves, pas un mensonge, mais la féérie qui nous construit.
Daisypath Christmas tickers
Revenir en haut Aller en bas
Guana
Renne Rudolph
Renne Rudolph
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5640
Age : 29
Localisation : Saint-Sauveur (Belgique)
Votre personnage préféré du temps des fêtes : Père-Noël
Votre chanson préféré de Noël : Silent night
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: Contes d'Halloween   Jeu 8 Fév - 6:09

J'adore! Tu es tout autant douée pour parler de Noël que d'Halloween content
J'ai hâte de découvrir la suite! 
Bravo Mumu envoi
Revenir en haut Aller en bas
Jerrica10
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12706
Age : 43
Localisation : Au pôle nord ! (France)
Votre personnage préféré du temps des fêtes : Père Noël
Votre chanson préféré de Noël : Cold december night par Michael Buble
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Contes d'Halloween   Jeu 8 Fév - 12:03

Merci Alex !
Pour la suite, c'est en cours d'écriture mais ça prend du temps.

_________________
Ma définition du Père Noël : Symbole d'amour et de partage, il est la joie et la bonté. Généreux, il apporte la magie dans nos vies parfois troublées. Il nous empêche de grandir trop vite et nous donne l'émerveillement. Il représente l'amour que les parents portent à leurs enfants. Pour moi, pas de Père Noël commercial mais un vendeur de rêves, pas un mensonge, mais la féérie qui nous construit.
Daisypath Christmas tickers
Revenir en haut Aller en bas
Jerrica10
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12706
Age : 43
Localisation : Au pôle nord ! (France)
Votre personnage préféré du temps des fêtes : Père Noël
Votre chanson préféré de Noël : Cold december night par Michael Buble
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Contes d'Halloween   Dim 11 Fév - 10:40

Voici le 2ème conte :

*************************************

Mon amie Maud la magicienne m’a aussi raconté l’histoire de Georgette. Avez-vous une idée de qui est Georgette ?... Pas facile de deviner car ce n’est pas un prénom très répandu. Et bien Georgette, est une vieille araignée qui aime beaucoup tisser. Son histoire se passe…

Georgette l’araignée qui aimait tisser :

Cela se passe il y a plusieurs siècles, en Italie, dans le château hanté de Monsieur Galilée. Ce vieil astronome travaillait chaque soir à observer les étoiles afin d’établir des cartes du ciel. Très occupé, il n’avait guère le temps de faire le ménage ce qui avait permis à toutes sortes d’insectes de s’installer sous son toit.
Georgette, une vieille araignée, logeait depuis fort longtemps sous une grosse poutre de bois à l’entrée de la bâtisse. Elle adorait tisser la soie et réalisait de magnifiques toiles pour y dormir mais aussi de beaux napperons, des bonnets et chaussons de fine dentelle pour chaque naissance et des jolis voiles de mariée. Serviable, Georgette était aimée et appréciée de tous pour sa gentillesse. Son activité de couture lui prenait presque tout son temps mais depuis quelques mois, elle était fort mécontente du résultat de son travail. Ses toiles, habituellement régulières, devenaient biscornues et fragiles. N’étant plus toute jeune, elle pensa que ses huit pattes n’avaient plus l’agilité d’autrefois. Pourtant, elle était encore capable de courir à vive allure lorsque cela était nécessaire. Georgette, très attristée de ne plus pouvoir tisser correctement se désolait et devenait renfermée et solitaire. Elle, qui avait toujours été si joyeuse, devint bientôt bougonne et désagréable ! Les habitants du manoir s’inquiétaient pour elle mais ne savaient pas comment l’aider.
Alors que l’automne était déjà bien avancé, une jeune araignée emménagea dans le grand placard du fond du couloir. Elle ne connaissait pas encore Georgette mais dès qu’elle eut fini de s’installer, elle alla se présenter :
- Bonjour, je suis Zoé, votre nouvelle voisine.
Georgette, la regarda de côté et répondit bonjour sans grande sympathie.
La jeune Zoé, pour être agréable, avait apporté en cadeau un grand panier rempli de fils de soie colorés.
Alors que cela aurait dû lui faire un immense plaisir, Georgette se mit à pleurer à chaudes larmes.
Désemparée, Zoé lui dit :
- Je suis désolée de vous voir si triste. Que puis-je faire pour vous consoler ?
- Vous n’y pourrez sans doute rien répondit Georgette. Je suis très malheureuse de ne plus pouvoir tisser.
Zoé réfléchit et lui demanda :
- Ne serait-ce pas un problème de pattes ? Vous font-elles souffrir ?
- Non pas du tout, elles sont encore souples et rapides, répondit Georgette.
Zoé se creusa un peu plus la tête puis s’écria :
- Mais Georgette, puisque vous n’avez pas de douleurs et que vos pattes sont encore agiles c’est que le problème vient de vos yeux ! Il vous faut des lunettes !
Georgette resta bouche bée !
- Mais évidemment, c’est ça, ma vue a baissé ! Pourquoi n’y avais-je pas pensé plus tôt !
- Maintenant, dit Zoé, il reste une question importante : Comment vous trouver des lunettes pour huit yeux ?
Et oui, comme toutes les araignées, Georgette n’avait pas deux yeux mais huit ! Il allait falloir ruser pour trouver des lorgnons à notre vieille araignée car à l’époque où notre histoire à lieu, il n’y avait pas de vendeurs de lunettes à chaque coin de rue. Le plus proche se trouvait à 2 jours de marche à pieds d’homme alors imaginez la distance à pattes d’araignée ! Et puis, je n’imagine pas le vendeur proposer une paire de lunettes à une araignée !
- Réfléchissons dit Zoé… nous devrions commencer par aller fouiller au rez-de-chaussée du château… nous trouverons peut-être quelque chose.
Les deux amies attendirent que Monsieur Galilée s’absente pour descendre discrètement au salon. En fouillant, elles trouvèrent rapidement une loupe de lecture rangée dans un tiroir de commode.
- Parfait dit Zoé ! Nous pourrions la lui emprunter. Mais c’était beaucoup trop gros et beaucoup trop lourd… il fallait trouver une autre solution.
- Pourquoi ne pas essayer les lunettes du vieux savant dit Georgette ? Il les a laissés sur sa table de travail. Aussitôt dit, aussitôt fait et la vieille araignée avait le nez collé aux épais verres cerclés de fer gris. Oh merveille ! Elle y voyait parfaitement. Plus léger que la loupe c’était toutefois encore trop gros pour les utiliser…
Les deux araignées, se creusèrent longtemps, très longtemps la tête mais ne trouvèrent malheureusement pas de solution… Triste et déçue, Georgette souhaita bonne nuit à Zoé puis alla s’enfermer au grenier pour y être seule. Elle grimpa le long du mur pour atteindre la fenêtre qui donnait juste sur la lune d’argent. Perdue dans ses pensées elle s’assit près du volet et des larmes roulèrent sur ses joues. Elle renifla et se dit qu’il valait mieux aller se coucher. Peut-être aurait-elle une bonne idée demain…
Le grenier était encombré d’objets usés entassés les uns sur les autres. Marchant lentement, le cœur gros, elle passa à côté du vieux télescope cassé de Monsieur Galilée. Le verre grossissant était brisé en mille minuscules morceaux. Si l’objet était inutilisable pour le savant, il allait se révéler précieux pour Georgette ! Notre amie fila chercher Zoé à toutes pattes pour lui montrer sa trouvaille.
- Incroyable s’écria cette dernière ! Le verre est si fin et léger que nous allons pouvoir fabriquer des lunettes !
Alors, avec habileté la jeune araignée fabriqua une monture de soie élastique autour des huit petits morceaux de verre. Lorsqu’elle eut terminé sa besogne elle tendit le drôle d’objet à Georgette et lui dit :
- Voici les toutes premières lunettes pour araignée de l’histoire !
Pressée de les essayer, Georgette les mis sur son nez sans plus attendre et s’écria :
- C’est merveilleux, je revois parfaitement clair ! Quelle fantastique invention !
Pour la remercier de son aide, Georgette embrassa très fort Zoé qui l’avait bien mérité. De ce jour, nos deux amies comprirent qu’il était important dans la vie de s’entraider.
Bientôt, notre chère Georgette, fière de porter de jolies lunettes, retrouva sa bonne humeur ainsi que la joie de tisser ses fins fils de soie colorés.

********************************

L’araignée qui ne voyait plus clair
(Chanson sur l’air du petit cordonnier)


Une vieille araignée qui aimait beaucoup tisser et qui habitait un manoir hanté
Etait bien ennuyée de ne plus pouvoir tisser – elle ne voyait pas ses fins fils de soie
Une jeune araignée qui venait d’emménager dans le grand placard du fond du couloir
Vint la voir et proposa gentiment de l’aider - afin qu’elle revoit ses fins fils de soie
Vieille araignée c’est tout bête bête, il te faudrait des lunettes nettes
Pour que ta vue soit bien nette nette et que tu puisses encore tisser.
Et la jeune araignée qui venait d’emménager se mit à chercher dans l’manoir hanté.
À chercher des lunettes afin que la vieille Georgette un beau jour revoit ses fins fils de soie.
Et c’est dans le grenier où Georgette a tant fouillé dans les recoins noirs du matin au soir
Qu’elle trouva les morceaux d’une lunette brisée afin qu’elle revoit ses fins fils de soie.
Vieille araignée c’est tout bête bête, il te fallait des lunettes nettes
Pour que ta vue soit bien nette nette et que tu puisses encore tisser.

_________________
Ma définition du Père Noël : Symbole d'amour et de partage, il est la joie et la bonté. Généreux, il apporte la magie dans nos vies parfois troublées. Il nous empêche de grandir trop vite et nous donne l'émerveillement. Il représente l'amour que les parents portent à leurs enfants. Pour moi, pas de Père Noël commercial mais un vendeur de rêves, pas un mensonge, mais la féérie qui nous construit.
Daisypath Christmas tickers


Dernière édition par Jerrica10 le Sam 7 Avr - 12:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Guana
Renne Rudolph
Renne Rudolph
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5640
Age : 29
Localisation : Saint-Sauveur (Belgique)
Votre personnage préféré du temps des fêtes : Père-Noël
Votre chanson préféré de Noël : Silent night
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: Contes d'Halloween   Dim 11 Fév - 13:35

Oh c'est vraiment adorable ma Mumu content
Tes contes sont merveilleux content
Merci pour ce petit moment d'évasion envoi
Revenir en haut Aller en bas
Jerrica10
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12706
Age : 43
Localisation : Au pôle nord ! (France)
Votre personnage préféré du temps des fêtes : Père Noël
Votre chanson préféré de Noël : Cold december night par Michael Buble
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Contes d'Halloween   Lun 12 Fév - 2:59

Merkiiiii Alex ! envoi

_________________
Ma définition du Père Noël : Symbole d'amour et de partage, il est la joie et la bonté. Généreux, il apporte la magie dans nos vies parfois troublées. Il nous empêche de grandir trop vite et nous donne l'émerveillement. Il représente l'amour que les parents portent à leurs enfants. Pour moi, pas de Père Noël commercial mais un vendeur de rêves, pas un mensonge, mais la féérie qui nous construit.
Daisypath Christmas tickers
Revenir en haut Aller en bas
Jerrica10
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12706
Age : 43
Localisation : Au pôle nord ! (France)
Votre personnage préféré du temps des fêtes : Père Noël
Votre chanson préféré de Noël : Cold december night par Michael Buble
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Contes d'Halloween   Sam 7 Avr - 12:48

Voici les 2 derniers contes avec leurs chansons et la "conclusion" su spectacle. Bonne lecture.

***************************

Vous souvenez-vous tout à l’heure je vous ai dit que Georgette habitait dans un château. Et bien, des manoirs et des châteaux il y en a dans presque tous les pays du monde. Certains sont immenses, d’autres plus petits, certains sont perchés tout en haut de falaises, d’autres cachés au fond de grandes vallées et celui dont je vais vous parler est situé dans les montagnes d’Ecosse et héberge un petit fantôme…

Le fantôme sous la lune :

Tout d’abord, savez-vous où se trouve l’Ecosse ? (Montrer sur le globe terrestre et comparer avec la France et la Bretagne). L’Ecosse est un pays où, autrefois, les rois ont fait construire de nombreuses forteresses. C’est donc un endroit idéal pour vivre lorsque l’on est… un fantôme. Car c’est bien connu, les spectres aiment hanter les châteaux. C’est peut-être parce que c’est grand et donc pratique pour se déplacer dans les couloirs lorsqu’on a un long drap blanc sur le dos et quelquefois un boulet au pied. Mais c’est peut-être aussi parce que hanter les vieux châteaux c’est un métier qui s’exerce depuis la nuit des temps et qu’on ne change pas les habitudes facilement.
Quoi qu’il en soit, notre histoire se passe il y a un peu plus d’un siècle dans le manoir de Lord et Lady Andrée. Leur demeure était entourée par le fameux Loch Ness au nord, une jolie vallée verdoyante au sud, de hautes collines à l’ouest et une forêt de chênes à l’est. Victor, un petit fantôme d’à peine 11 ans habitait là depuis toujours. Ses parents faisaient tout pour le rendre heureux et étaient fiers à l’idée qu’il hanterait les lieux lorsque viendrait l’heure de leur retraite. Dans la famille on était « hanteur professionnel » de pères en fils et de mères en filles depuis bien des générations. Seulement, au fond de lui, Victor rêvait d’autre chose. Par peur de faire de la peine à ses proches il n’osait rien dire mais il n’aimait pas faire peur, il avait horreur d’entendre les cris de frayeur des gens du château et il détestait déambuler dans la brume pour terrifier le voisinage… En revanche, il était fasciné par le ciel nocturne. Il aimait être au calme pour observer les étoiles, préférait compter les planètes plutôt que de compter ses pas dans les longs couloirs et par-dessus tout, il adorait contempler la lune. Souvent il se promenait sur le chemin de ronde du château et admirait le ciel du crépuscule jusqu’à l’aube. De temps à autre le gentil vieux hibou qui habitait la forêt de chênes venait se percher en haut du donjon pour observer le ciel avec Victor. Même si l’animal était peu bavard Victor se sentait en confiance et aimait à lui raconter ses joies et ses peines. Un soir, le sentant chagriné, le hibou demanda :
- Ça ne na pas ?
- Non pas trop… Je n’ose pas dire à mes parents que je veux devenir astronome.
- Astro quoi ? répliqua le vieux hibou qui n’entendait plus très bien.
- As-tro-nome, c’est la personne qui étudie le ciel pour pouvoir ensuite dessiner des cartes avec les planètes, les étoiles et les galaxies.
- Oui, je sais ce que c’est répondit le hibou. Et tu n’apprends pas ça à l’école ?
- Oh non, en classe j’apprends à hanter les grandes demeures mais ça ne me plaît pas du tout.
- Et bien parles-en vite à tes parents car, comme je dis toujours : « Quand on a un rêve, il faut tout faire pour le réaliser !
Aussitôt, Victor rassembla tout son courage pour exprimer son souhait de devenir un grand savant. Même s’il s’attendait à un refus, il défendit son opinion avec sincérité. À sa grande surprise son papa lui répondit :
- Nous aurions préféré te voir hanter le château comme nous mais si ça ne te plaît pas, il ne faut pas te forcer. En revanche, devenir astronome c’est difficile et il va falloir te trouver un bon professeur.
Dès le lendemain, Victor et ses parents demandèrent au maître d’école s’il connaissait un professeur d’astronomie. Il avait entendu parler d’un certain Monsieur Merlin en Bretagne qui avait la réputation d’être un très grand astronome, magicien de surcroit.
- Mais comment le trouver ? demanda Victor.
- C’est bien là le problème répondit le maître, je crois qu’il habite la forêt de Brocéliande mais c’est vaste et je n’ai aucune idée de la façon dont on peut le trouver.
Déçu, le petit fantôme glissa jusque sur les remparts du château. Le vieux hibou qui venait juste de se réveiller et qui baillait encore le rejoint bientôt.  
- Bonsoir Victor.
- Bonsoir Hibou. J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. Papa et maman sont d’accord pour que j’apprenne l’astronomie mais nous ne savons pas où trouver le professeur que l’on nous a conseillé.
- C’est ennuyeux répondit le hibou. Il se mit à réfléchir.
- Comment s’appelle t-il ? Je le connais peut-être ?
- Il s’appelle Monsieur Merlin.
- Ohhhh, Monsieur Merlin, je sais qui c’est.
- Mais, comment pourrais-tu connaître ce magicien qui vit si loin ?
- J’ai beaucoup voyagé lorsque j’étais jeune et je me souviens très bien avoir rencontré ce mage dont tu parles. Ça doit être un vieux bonhomme aujourd’hui… pas moins de 180 ans. Il avait un accoutrement bizarre avec un chapeau pointu. J’ai mémoire qu’il fabriquait des potions et que ses mélanges étaient parfois maladroits car j’ai assisté à plusieurs explosions, dit-il en riant.
Victor plissa les yeux. Il doutait des dires de l’oiseau. Peut-être se trompait-il, après tout il était âgé et un peu lent.
- Je vois bien que tu ne me crois pas, dit le hibou. Je te prouverai que je ne raconte pas de sornettes. Retrouve-moi demain à minuit dans le donjon. Je te présenterai Monsieur Merlin.
Le lendemain, à l’heure dite, Victor poussa la porte de la plus haute salle du château. Et pensez-vous qu’il vit le magicien ? Non, il y avait juste le vieux hibou perché sur une poutre vermoulue. C’est alors que l’oiseau déploya ses grandes ailes et s’envola en piquant droit vers le sol. Il toucha terre dans un épais nuage de poussière. Victor ferma les yeux un instant, toussa et découvrit ébahi que le hibou s’était transformé en vieil homme à la longue barbe blanche vêtu d’un manteau bleu sombre et d’un chapeau pointu.
- Monsieur Merlin ? Balbutia-t-il.
- Oui, c’est moi, répondit-il le plus naturellement du monde. Grâce à la magie, je me transforme quand bon me semble. Si j’ai choisi de me changer en hibou c’est parce qu’avec mes grands yeux je vois parfaitement le ciel la nuit. C’est très pratique pour étudier les étoiles. Je suis venu en Ecosse pour être tranquille car là où je vivais, les hommes chassaient les hiboux.
Victor surpris mais ravi de cette fabuleuse rencontre demanda à Monsieur Merlin de bien vouloir devenir son professeur. Ce dernier accepta avec grand plaisir, très heureux à l’idée de transmettre son savoir. Bientôt le jeune fantôme apprenti astronome savait tout des planètes, de la lune et de ses cratères, du système solaire, des étoiles, des constellations et des galaxies.
Grâce à cet incroyable professeur, Victor devint le premier fantôme astronome de l’histoire. Et qui sait, peut-être ira-t-il sur la lune un jour ?

Le fantôme
(Chanson sur l’air d’au clair de la lune)


Au clair de la lune, fantôme qui sort  
Va hanter dans la brume ou rêver d’étoiles d’or ?
Avec Monsieur Merlin le vieux magicien
Il ouvre bien ses grands yeux
Et contemple les cieux…
Au clair de la lune, fantôme est ravi
D’apprendre une à une étoile et galaxie
Grâce à Monsieur Merlin le grand magicien
Qui connaît dans les cieux
Les recoins mystérieux
Au clair de la lune, le petit fantôme
Ecrit de sa plume les leçons d’astronome
Et c’est Monsieur Merlin le bon magicien
Qui enseigne du mieux
L’espace et les cieux

*********************************

La dernière histoire que je vais vous raconter concerne un petit garçon pas tout à fait comme les autres car ce n’est pas un petit garçon fait de peau toute rose comme vous et moi mais un petit garçon fait d’os bien blanc. Car…

Le petit squelette :

Oscar était un petit squelette. Il vivait avec ses parents dans un monde étonnant peuplé de sorcières farceuses, de fées malicieuses, de licornes majestueuses, de gnomes mignons, de fantômes grognons et de monstres doux comme des chatons… bref ! Un monde peuplé de toutes sortes de créatures bizarres. Cet univers étrange n’est pas très loin d’ici et seule mon amie Maud la magicienne connaît le chemin qui y conduit… Elle n’a pas le droit de le dévoiler mais je sais qu’on y arrive en descendant un escalier magique caché sous une trappe dans le grenier tout poussiéreux d’un château abandonné.
Mais revenons à notre petit Oscar. Ce gentil squelette avait 8 ans à l’époque où se déroule notre histoire. Et si mes souvenirs sont bons, il allait au CE2. Il était bon élève à l’école et apprenait toujours parfaitement ses leçons. La maîtresse le félicitait souvent pour son travail sérieux et appliqué. Malgré cela, il avait horreur d’aller en classe et pour une bonne raison… il subissait chaque jour les moqueries des autres enfants car Oscar était très maigre. C’est vrai qu’il était extrêmement mince presque aussi fin qu’une feuille de papier. Sa maman lui disait souvent que ce n’était pas grave d’avoir un corps aussi frêle du moment qu’il était en bonne santé. Malgré ces mots rassurants, le petit squelette se sentait triste d’être rejeté. Chaque midi il mangeait seul, chaque récréation, il la passait seul et chaque soir sur le chemin du retour il était seul.
Quelques semaines après la rentrée des classes, une nouvelle élève arriva. C’était une petite fille squelette de 8 ans et demi prénommée Scarlett. Lorsque la maîtresse la présenta aux autres, beaucoup s’esclaffèrent et se moquèrent car Scarlett, à l’inverse d’Oscar, était toute ronde avec de gros os rebondis. Elle avait l’habitude de ce genre de méchante réaction et n’avait pas l’intention de se laisser faire. Dotée d’un fort caractère, elle menaça immédiatement les irrespectueux de leur mettre un coup de poing sur le nez à la moindre remarque ! Tous ceux qui avaient ri, firent silence et ne se risquèrent plus à faire de plaisanteries sur les rondeurs de Scarlett. La maîtresse demanda à tous de se calmer et fit asseoir la nouvelle élève à la seule place disponible... où à votre avis ? Et bien à côté d’Oscar.
Rapidement, les 2 enfants firent connaissance. Oscar était aussi timide et effacé que Scarlett était hardie et énergique. Et finalement leurs caractères se complétaient parfaitement. Il ne leur fallut pas longtemps pour devenir des amis sincères n’éprouvant plus de solitude.
Peu de temps avant la fête d’Halloween, toute la classe de CE2 se préparait pour l’évènement. On avait creusé des citrouilles, fabriqué des guirlandes de papier découpées en forme de fantôme, préparé des costumes effrayants et chaque parent avait confectionné des confiseries à distribuer au soir du 31 octobre. Tous étaient terriblement impatients de faire la récolte des friandises.
Cependant, tout allait tourner de travers à cause d’une certaine Esther. Devinerez-vous qui est Esther ? C’est une sorcière. Oh elle n’est pas, comme vous pourriez l’imaginer, une vieille femme aux cheveux noirs, au nez crochu et avec de vilaines dents. Non, c’est une jeune fille blonde avec un joli sourire et de beaux yeux bleus. Sans être vraiment méchante, elle est pour le moins farceuse et ne peut s’empêcher de faire des mauvais tours. À la veille d’Halloween, elle eut la très très mauvaise idée de voler tous les bonbons qui avaient été patiemment préparés. Parents et enfants en s’apercevant du vol furent très déçus. Les plus jeunes se mirent à pleurer et Halloween allait être gâchée.
Mais, c’était sans compter sur la détermination de Scarlett. Malgré son jeune âge, elle n’avait pas peur d’en découdre et comptais bien frapper à la porte d’Esther pour exiger qu’elle restitue les friandises.
- On y va dit-elle brusquement à Oscar.
- Mais, répondit-il, nous ne pourrons rien faire juste toi et moi. C’est trop risqué. Apparemment, Esther a piégé la porte et les fenêtres de sa chaumière avec des tapettes à souris. Ça sera impossible de rentrer.
Scarlett, contrariée, s’assit et se prit la tête entre les mains.
- Il faut que je réfléchisse dit-elle à haute voix.
Elle se creusait la cervelle lorsqu’une idée de génie vint éclairer son visage.
- Je sais ! Déclara-t-elle !
- Et bien quoi ? Questionna Oscar.
- Puisque toutes les entrées sont bloquées, il n’y a qu’une solution… passer par la cheminée !
- Mais c’est une idée stupide !
- Non ce n’est pas idiot se défendit Scarlett. C’est une idée brillante et je suis persuadée que ça va marcher puisque c’est toi qui va descendre par le conduit.
- Moi ! Mais je ne suis pas le Père Noël ! Balbutia Oscar.
- Arrrrh ! Le Père Noël utilise la magie pour glisser dans la cheminée mais nous n’avons pas sa recette, il faut donc qu’on se débrouille autrement. Tu es le seul à être très mince et à pouvoir facilement passer par l’étroite cheminée. Toutefois, il nous faut de l’aide. Réunion d’urgence avec les autres élèves de la classe ! Décréta Scarlett.
Moins d’une heure après, tous les enfants s’étaient donné rendez-vous près de l’ancien puits aux veux. Scarlett leur expliqua son idée et tous étaient fiers de pouvoir apporter leur aide. Toutefois, il y avait deux points importants à résoudre. De quelle façon monter sur le toit puis par quel moyen descendre le conduit de cheminée ?
- Facile, s’écria Louis le meilleur élève de la classe. Il réajusta ses lunettes et dit : « Je vais emprunter une échelle et une longue corde à la boutique de bricolage de mon papa ».
- Parfait, répondit Scarlett. Il faut maintenant se répartir les rôles pour mener à bien notre mission.
À la nuit tombée, tous les élèves se dirigèrent chez la sorcière avec leur équipement. Scarlett avait apporté un sac de sable pour éteindre le feu de cheminée en cas de besoin. Pendant que certains faisaient diversion en lançant des citrouilles moisies sur les murs de la maison d’Esther, les autres aidèrent Scarlett et Oscar à grimper sur le toit. Le feu n’était pas allumé ce qui allait faciliter la manœuvre. Entourant solidement la corde autour de sa taille, Oscar prit une forte inspiration pour rassembler tout son courage avant de se laisser glisser dans la cheminée. Scarlett tenait fermement à l’autre bout pour que la descente se fasse en douceur et sans bruit. Oscar appréhendait de se retrouver nez à nez avec Esther.
Arrivé en bas sans encombre, il repéra tout de suite un gros coffre de bois débordant des friandises subtilisées. Il se faufila rapidement et discrètement au travers du salon sans même qu’Esther ne le voit. Elle était trop occupée à faire déguerpir les intrus qui salissaient sa maison de chair de citrouille.
En quelques instants Oscar avait récupéré tous les bonbons dans un long et fin sac de toile puis il se dirigea à toute allure vers la cheminée. Il tira 2 coups secs sur la corde pour donner le signal de le faire remonter. Il agrippait fermement la précieuse besace de confiseries pendant que Scarlett avec l’aide de Louis le hissait prudemment vers l’extérieur. Tous redescendirent à la hâte par l’échelle et crièrent aux autres de filer. Le temps qu’Esther comprenne ce qui s’était passé, tous les enfants avaient pris la fuite à travers le bois. Furieuse en découvrant la corde qui pendait dans le conduit de cheminée elle pesta d’avoir été bernée.
Quant aux enfants, ravis d’avoir réussi l’opération « sauvetage de bonbons », pensèrent qu’Esther serait privée de sucreries et que ce n’était que justice.
Grâce au courage d’Oscar et Scarlett, la fête d’Halloween avait été sauvée et s’annonçait des plus joyeuses. Les deux amis devinrent les héros de toute l’école et ne furent plus jamais laissé de côté ni moqués. Une leçon importante avait aussi été tirée de toute cette histoire, c’est qu’en équipe, on est plus fort.

Le petit squelette qui se trouvait trop maigre
(Chanson sur l’air de pirouette cacahouète)


Il était un p’tit d’os – p’tit squelette, p’tit squelette
Il était un p’tit d’os qui se trouvait beaucoup trop maigre, qui se trouvait beaucoup trop maigre.
Il se prénommait Oscar - p’tit squelette, p’tit squelette
Il se prénommait Oscar et souvent il restait tout seul, et souvent il restait tout seul.
Et Scarlett qui est bien ronde – rond squelette, rond squelette
Et Scarlett qui est bien ronde vint s’installer près de chez lui, vint s’installer près de chez lui.
Ils étaient si différents – p’tit squelette, rond squelette
Ils étaient si différents mais devinrent des amis pourtant, mais devinrent des amis pourtant.
Ils se sont toujours aidés - p’tit squelette, rond squelette
Ils se sont toujours aidés, c’est une belle preuve d’amitié, c’est une belle preuve d’amitié.
Et lorsqu’ils ont eu besoin - p’tit squelette, rond squelette
Et lorsqu’ils ont eu besoin toute la classe a donné la main, toute la classe a donné la main.

Conclusion du spectacle :

Driiiiiiiing driiiiiing, oh pardonnez moi, le téléphone sonne.
Allo. Oh bonjour Maud (C’est mon amie la magicienne). Oui, tu as besoin d’un livre. Lequel ? Celui sur la magie blanche. Je crois que je l’ai. Attend un instant, je regarde… (fouiller). Oui, il est là ! Tu le veux pour quand ? Tout de suite ! Oui, je viens de finir de lire nos histoires aux enfants donc je peux venir maintenant. À tout de suite. (raccrocher).
Je dois vous laisser les enfants. Heureusement que nous avions terminé. Je file tout de suite chez Maud… oh, il ne faut pas que j’oublie son bouquin ! J’espère vous revoir bientôt dans ma librairie mais en attendant je vous souhaite un très joyeux Halloween. (partir en faisant au revoir).

_________________
Ma définition du Père Noël : Symbole d'amour et de partage, il est la joie et la bonté. Généreux, il apporte la magie dans nos vies parfois troublées. Il nous empêche de grandir trop vite et nous donne l'émerveillement. Il représente l'amour que les parents portent à leurs enfants. Pour moi, pas de Père Noël commercial mais un vendeur de rêves, pas un mensonge, mais la féérie qui nous construit.
Daisypath Christmas tickers


Dernière édition par Jerrica10 le Sam 7 Avr - 16:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Guana
Renne Rudolph
Renne Rudolph
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5640
Age : 29
Localisation : Saint-Sauveur (Belgique)
Votre personnage préféré du temps des fêtes : Père-Noël
Votre chanson préféré de Noël : Silent night
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: Contes d'Halloween   Sam 7 Avr - 13:21

J'adore!!! Tes histoires sont très jolies et ton spectacle est vraiment bien mené. Une chose est certaine, j'aurai adoré le découvrir en étant enfant. Merci à toi pour ce beau partage et surtout, bravo envoi
Revenir en haut Aller en bas
Jerrica10
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12706
Age : 43
Localisation : Au pôle nord ! (France)
Votre personnage préféré du temps des fêtes : Père Noël
Votre chanson préféré de Noël : Cold december night par Michael Buble
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Contes d'Halloween   Sam 7 Avr - 16:41

Un grand merci Alex, ça me touche beaucoup. ça ne parait peut-être pas mais ça représente un très gros travail. Je suis contente d'être arrivée au bout !

_________________
Ma définition du Père Noël : Symbole d'amour et de partage, il est la joie et la bonté. Généreux, il apporte la magie dans nos vies parfois troublées. Il nous empêche de grandir trop vite et nous donne l'émerveillement. Il représente l'amour que les parents portent à leurs enfants. Pour moi, pas de Père Noël commercial mais un vendeur de rêves, pas un mensonge, mais la féérie qui nous construit.
Daisypath Christmas tickers
Revenir en haut Aller en bas
Guana
Renne Rudolph
Renne Rudolph
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5640
Age : 29
Localisation : Saint-Sauveur (Belgique)
Votre personnage préféré du temps des fêtes : Père-Noël
Votre chanson préféré de Noël : Silent night
Date d'inscription : 30/10/2012

MessageSujet: Re: Contes d'Halloween   Dim 8 Avr - 8:14

J'imagine très bien le gros travail que ça représente et j'admire ton imagination et ta créativité! Bravo envoi
Revenir en haut Aller en bas
Jerrica10
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12706
Age : 43
Localisation : Au pôle nord ! (France)
Votre personnage préféré du temps des fêtes : Père Noël
Votre chanson préféré de Noël : Cold december night par Michael Buble
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Contes d'Halloween   Dim 8 Avr - 14:43

Merci beaucoup Alex. envoi

_________________
Ma définition du Père Noël : Symbole d'amour et de partage, il est la joie et la bonté. Généreux, il apporte la magie dans nos vies parfois troublées. Il nous empêche de grandir trop vite et nous donne l'émerveillement. Il représente l'amour que les parents portent à leurs enfants. Pour moi, pas de Père Noël commercial mais un vendeur de rêves, pas un mensonge, mais la féérie qui nous construit.
Daisypath Christmas tickers
Revenir en haut Aller en bas
MamanRej
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10515
Age : 61
Localisation : Gaspésie-Québec
Votre personnage préféré du temps des fêtes : Le père Noël
Votre chanson préféré de Noël : Holly Jolly Christmas de Michael Bublé
Date d'inscription : 06/11/2008

MessageSujet: Re: Contes d'Halloween   Lun 9 Avr - 10:34

Je reviendrai lire ton conte qui je n'en doute pas est sûrement très intéressant.
Merci pour tes écrits Mumu xx

_________________


Citation: Celui qui n'a pas Noël dans le coeur ne le trouvera jamais au pied d'un arbre! de Roy Lemon Smith









Revenir en haut Aller en bas
Jerrica10
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 12706
Age : 43
Localisation : Au pôle nord ! (France)
Votre personnage préféré du temps des fêtes : Père Noël
Votre chanson préféré de Noël : Cold december night par Michael Buble
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Contes d'Halloween   Lun 9 Avr - 13:43

J'espère que ça te plaira Régie.

_________________
Ma définition du Père Noël : Symbole d'amour et de partage, il est la joie et la bonté. Généreux, il apporte la magie dans nos vies parfois troublées. Il nous empêche de grandir trop vite et nous donne l'émerveillement. Il représente l'amour que les parents portent à leurs enfants. Pour moi, pas de Père Noël commercial mais un vendeur de rêves, pas un mensonge, mais la féérie qui nous construit.
Daisypath Christmas tickers
Revenir en haut Aller en bas
MamanRej
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 10515
Age : 61
Localisation : Gaspésie-Québec
Votre personnage préféré du temps des fêtes : Le père Noël
Votre chanson préféré de Noël : Holly Jolly Christmas de Michael Bublé
Date d'inscription : 06/11/2008

MessageSujet: Re: Contes d'Halloween   Lun 9 Avr - 15:01

Dès que ma vue sera remplacée et que je puisse avoir de nouvelles lunettes je pourrai passer plus de temps devant mon écran. Bisous xx

_________________


Citation: Celui qui n'a pas Noël dans le coeur ne le trouvera jamais au pied d'un arbre! de Roy Lemon Smith









Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contes d'Halloween   

Revenir en haut Aller en bas
 
Contes d'Halloween
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le petit village d'Halloween d'Aurélie
» boisson d'halloween
» VENTE VILLAGE LEMAX NOEL HALLOWEEN
» 7 oct. Carte d'Halloween!
» Contes (Perrault et autres)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Passion De Noël :: Nos Sens :: L'heure du conte-
Sauter vers: